Michel Jazy, une retraite paisible pour le géant de l’athlétisme français dans les Landes

  Michel Jazy, célèbre athlète français et coureur de moyenne distance des années 1960, s'est éteint le jeudi 1er février à l'hôpital de Dax à l'âge de 87 ans.

© Cambodge Post - Michel Jazy, une retraite paisible pour le géant de l’athlétisme français dans les Landes

Disparition d’une légende française de la course à pied #

Neuf records du monde améliorés, 18 records européens, 50 records français et une médaille d’argent aux Jeux Olympiques de Rome en 1960 ont marqué la riche carrière de cet homme exceptionnel. Malheureusement, seule la médaille d’or olympique manque à son palmarès.

De ses débuts modestes à la gloire internationale_ #

Fils d’un mineur polonais, Michel Jazy a grandi dans le Pas-de-Calais avant de déménager à Paris avec sa mère suite au décès de son père. Initialement destiné à travailler dans les mines, il devient d’abord typographe pour le journal L’Équipe puis voit son nom occuper les colonnes du quotidien sportif grâce à ses exploits sur la piste.

Peu après sa carrière professionnelle, Jazy intègre le groupe Perrier, le Coq Sportif puis Adidas, où il occupera divers postes dont celui de directeur des relations publiques et vice-président de la Fédération d’athlétisme.

À lire Agirc-Arrco : ces changements importants à prévoir pour votre pension complémentaire en mars

Un parcours jalonné de victoires et de rivalités #

Michel Jazy a marqué l’histoire de la course à pied par ses succès, mais également par sa rivalité avec un autre athlète français, Michel Bernard. En 1965, après une déception aux Jeux Olympiques de Tokyo, Jazy décide de se surpasser et enchaîne les records pour apaiser sa frustration : il bat notamment le record du monde du mile et le record européen du cinq mille mètres avant de remporter sa plus grande victoire lors de « la course des trois empereurs » à Helsinki.

Le repos dans les Landes après une carrière exemplaire #

Après s’être installé dans les Landes pendant plusieurs années, le grand champion décède paisiblement chez lui, entre le golf d’Hossegor et l’océan Atlantique. Selon son ami et ancien rugbyman international André Boniface, Michel Jazy aimait les plaisirs simples malgré toutes les gloires dont il pouvait se prévaloir.

« Nos femmes n’étaient pas contentes parce qu’on arrivait souvent en retard, » raconte André Boniface avec amusement, soulignant l’incroyable modestie de son illustre ami qui passait souvent inaperçu dans les rues jusqu’à ce que quelqu’un entende prononcer son nom.

Une légende sur le terrain comme en dehors #

Outre son talent sportif, ce sont la simplicité et l’humilité de l’homme qui ont marqué les esprits. Son coiffeur, Alain Paysan, se souvient ainsi de ses premiers échanges avec le champion : « La première fois qu’il m’a pris rendez-vous, mon fils qui était encore un peu jeune m’a demandé : ‘C’est qui Michel Jazy ?’ Je lui ai répondu : ‘Cherche dans le dictionnaire.’ Deux fois impressionné par la légende Jazy

À lire Agirc-Arrco : Changement des contributions sociales et l’impact sur les pensions de retraite à partir de mars 2024

Un héritage inoubliable pour l’athlétisme français #

Michel Jazy restera comme un géant de l’athlétisme français et mondial, homme aux multiples records et rivalités passionnantes. Sa retraite paisible dans les Landes a été l’occasion pour lui de profiter enfin des choses simples de la vie, loin des projecteurs qui avaient accompagné une grande partie de sa carrière.

Son incroyable modestie et son amour pour la course à pied en font un modèle d’excellence et d’inspiration pour tous les sportifs, aujourd’hui comme demain. En somme , Michel Jazy aura marqué autant par l’athlète que par l’homme.

Cambodge Post est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Vous êtes ici : Social / Michel Jazy, une retraite paisible pour le géant de l’athlétisme français dans les Landes