Petites pensions Agirc-Arrco… ce qui change directement pour votre retraite en 2024

  L'année 2024 s'annonce moins agitée que l'année précédente en matière de réforme des retraites.

© Cambodge Post - Petites pensions Agirc-Arrco… ce qui change directement pour votre retraite en 2024

Cependant, plusieurs changements concernent le montant des pensions, les petites pensions et la cumulation emploi-retraite.

Génération 1962 à l’honneur #

En 2024, ce sont principalement les personnes nées en 1962 qui partiront en retraite, rappelle Valérie Batigne, directrice du cabinet spécialisé Sapiendo retraite. Quant au nombre de trimestres requis pour bénéficier d’une pension, il augmente d’un trimestre pour chaque génération jusqu’à atteindre un maximum de 172 trimestres pour les travailleurs nés en 1965.

Augmentation des retraites autour de 5% #

 

À lire Agirc-Arrco : ces changements importants à prévoir pour votre pension complémentaire en mars

Comme le veut la tradition du début d’année, le paiement de base de la retraite de janvier connaîtra une hausse d’environ 5%. Cette augmentation sera versée le 9 février de l’année prochaine. Les retraites complémentaires des salariés du secteur privé (Agirc-Arrco) ont déjà augmenté depuis le 1er novembre dernier.

 

Pour les agents contractuels de la fonction publique, leur augmentation sera similaire à celle de la retraite de base, soit environ 5,3%. En revanche, on sait déjà que pour les avocats, leur augmentation de la retraite de base sera d’environ 2% et leur retraite complémentaire de 1%. Les médecins libéraux bénéficieront quant à eux d’une augmentation de la retraite complémentaire de 2,6%. Pour les travailleurs indépendants, cette hausse s’élève à 3,7%. Un chiffre légèrement supérieur concerne certains professionnels libéraux affiliés à la Cipav, dont la retraite complémentaire sera revalorisée de 4,3%.

Des hausses progressives pour les petites pensions #

Parmi les mesures de la réforme des retraites entrant en vigueur en 2024, celles concernant les personnes ayant eu une carrière complète et rémunérée au SMIC seront particulièrement impactées. En 2023, près de 500 000 retraités ont pu bénéficier d’une augmentation moyenne de 50 € par mois. Ces augmentations mettront du temps à se mettre en place, car pour les retraités partis il y a plus d’une décennie, la reconstitution de leur carrière n’est pas toujours simple. Au total, 1,7 million de retraités devraient bénéficier d’une hausse de leur pension.

À lire Agirc-Arrco : Changement des contributions sociales et l’impact sur les pensions de retraite à partir de mars 2024

Fin du mécanisme de Malus Agirc-Arrco pour les ex-retraités #

Les partenaires sociaux gestionnaires du système de retraite complémentaire Agirc-Arrco ont décidé de mettre fin au système de Malus. Son principe : si vous prenez votre retraite dès que vous atteignez l’âge légal, votre retraite complémentaire est soumise à une décote de 10% pendant trois ans. Et si vous décidez de prolonger un peu votre activité, alors vous bénéficiez d’une surcote pendant un an.

Cette surcote est de 10% si vous travaillez deux ans de plus que l’âge légal de départ à la retraite, de 20% pour trois ans de plus et de 30% si vous repoussez votre départ de quatre ans ou plus. L’exécutif a souligné à plusieurs reprises que grâce à la réforme des retraites, les caisses Agirc-Arrco continueront à se remplir. L’objectif annoncé était de parvenir à ce que la retraite de base combinée à la retraite complémentaire représente 85% du SMIC, soit environ 1 200 € net.

 

Les partenaires sociaux ont indiqué qu’ils acceptaient d’envisager des mesures, mais souhaitent garder la main sur les décisions prises et s’assurer que le coup de pouce financier qu’ils pourraient accorder ne concerne que les salariés du secteur privé. Après deux réunions en 2023, ils prévoient de se réunir plusieurs fois en 2024 avant de présenter leurs mesures d’ici la fin du premier semestre.

À lire Agirc-Arrco Retraite complémentaire : Récupérez votre certificat fiscal en vous connectant à votre espace personnel

 

Nouveauté pour la cumulation emploi-retraite #

Jusqu’à présent, lorsque vous repreniez une activité après être passé à la retraite, vous ne pouviez pas créer de nouveaux droits. Désormais, vos cotisations vous permettent de créer de nouveaux droits et ainsi, une fois que vous aurez cessé votre activité, d’augmenter votre nouvelle pension.

Avec ce nouveau mode de fonctionnement, les premières « secondes liquidations » des pensions seront constatées en 2024, indique Valérie Batigne. En effet, avec cette nouvelle règle, lorsque vous arrêterez votre nouvelle activité, il faudra partir une seconde fois à la retraite. Ce système s’appliquera également à la retraite complémentaire Agirc-Arrco. Ainsi, à partir du 1er janvier 2024, la combinaison emploi-retraite permettra également d’augmenter le montant de la pension complémentaire. Au-delà de cela, même si vous cotisez, vous ne créerez pas de nouveaux droits pour votre future retraite.

Cambodge Post est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Vous êtes ici : Social / Petites pensions Agirc-Arrco… ce qui change directement pour votre retraite en 2024