Stéphane Bern ouvre les portes de son collège royal à plusieurs millions d’euros

  Le célèbre animateur de télévision et fervent défenseur du patrimoine français Stéphane Bern a acquis et restauré le prestigieux Collège Royal de Thiron-Gardais.

© Cambodge Post - Stéphane Bern ouvre les portes de son collège royal à plusieurs millions d’euros

De l’abandon à la renaissance d’un site d’exception #

Cette bâtisse exceptionnelle, qui avait été laissée à l’abandon, a nécessité un investissement total de plus de quatre millions d’euros. La rénovation a permis au lieu de retrouver son charme d’antan et l’animateur y vit désormais à plein temps.

L’amour pour le patrimoine au cœur du projet #

Lorsqu’en 2019, Stéphane Bern découvre le Collège Royal de Thiron-Gardais en perdition, il est immédiatement conquis par ce joyau du patrimoine français et ne peut se résoudre à le voir disparaître :

« Nous ne pouvons pas laisser ce joyau du patrimoine être abandonné. »

À lire Immobilier locatif : faut-il encore miser sur les SCPI en 2024 ?

Un investissement colossal pour restaurer ce lieu unique #

Acheté pour la somme de 300 000 euros, c’est finalement une enveloppe globale dépassant les quatre millions d’euros que Stéphane Bern a consenti à mobiliser pour redonner vie à cette demeure historique.

Des travaux d’envergure pour préserver l’héritage du passé #

Les travaux de rénovation, réalisés avec le soutien de nombreux professionnels et passionnés du patrimoine, ont été menés dans le respect de l’histoire du bâtiment et des spécificités architecturales de cet édifice d’exception.

Une résidence principale idéalement située #

Aujourd’hui, Stéphane Bern vit à temps plein dans le Collège Royal, pour lequel il est tombé sous le charme. C’est dans ce cadre exceptionnel qu’il travaille et écrit, appréciant particulièrement sa localisation :

« C’est très pratique car nous sommes au centre de tout ; quand je dois aller tourner à Paris, je prends mon train et sinon je reste ici, je peux écrire, je peux travailler d’ici. »

À lire Immobilier : pourquoi attendre l’été 2024 pour emprunter ?

Ouvrir les portes pour partager le patrimoine #

Fier et passionné par son investissement, l’animateur a ouvert les portes de cette demeure hors du commun à France 3 Centre Val-de-Loire, permettant ainsi aux téléspectateurs de découvrir en exclusivité les coulisses de cette importante opération de sauvegarde du patrimoine français.

Valoriser et transmettre une histoire riche #

Derrière cette démarche se cache l’envie profonde de préserver et valoriser un héritage culturel et historique qui mérite d’être connu de tous. Le Collège Royal de Thiron-Gardais, véritable trésor architectural, témoigne d’une histoire riche et passionnante qui traverse les siècles.

Un engagement fort pour la sauvegarde du patrimoine national #

Cette aventure personnelle de Stéphane Bern n’est pas sans rappeler son implication aux côtés des pouvoirs publics pour la préservation du patrimoine français. En effet, l’animateur a été nommé « Monsieur Patrimoine » par le président Emmanuel Macron en 2017 et s’investit depuis dans la recherche de financements innovants et la sensibilisation du grand public à cette cause essentielle.

L’appui des monuments historiques au cœur de sa mission #

Il est également à l’origine de la création du Loto du patrimoine, dont les bénéfices sont reversés aux sites historiques en péril. Grâce à cette mobilisation et à la générosité des Français, plusieurs monuments ont pu être sauvés, restaurés et ouverts au public pour que chacun puisse profiter et s’émerveiller de ce précieux héritage culturel.

À lire Vers un dispositif comme Action logement pour les agents publics ?

Le Collège Royal de Thiron-Gardais, exemple emblématique de cette action, démontre qu’il est possible de redonner vie à ces témoins de notre passé et leur assurer un futur rayonnant, pour le plaisir et la fierté de tous.

Cambodge Post est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Vous êtes ici : Immobilier / Stéphane Bern ouvre les portes de son collège royal à plusieurs millions d’euros