LEP : voici pourquoi vous devriez toujours opter pour ce livret malgré le risque de baisse du taux

  Actuellement fixé à 6%, le taux de rémunération du Livret d'épargne populaire (LEP) devrait très probablement diminuer lors de sa prochaine révision au 1er février.

© Cambodge Post - LEP : voici pourquoi vous devriez toujours opter pour ce livret malgré le risque de baisse du taux

La rémunération du LEP pourrait diminuer en février #

Cette baisse est due au calcul basé sur le niveau de l’inflation, qui ralentit. En effet, selon l’INSEE, la hausse moyenne des prix hors tabac au cours du semestre précédent devrait être d’environ 4,3%. Tout dépendra donc de la décision de François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, d’appliquer strictement la formule de calcul ou de suggérer à Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, une baisse moins radicale de son taux. Il l’a d’ailleurs déjà fait cet été, puisqu’en théorie, le taux du LEP aurait dû être à 5,6%.

Le LEP restera supérieur à l’inflation #

En attendant la réponse officielle, une chose est sûre : le taux du LEP restera beaucoup plus élevé que l’inflation, comme l’a révélé le gouverneur sur France 2 le jeudi 11 janvier. Pour rappel, en décembre, l’inflation a atteint 3,7% sur un an, selon une première estimation de l’INSEE qui sera bientôt confirmée. Contacté par l’AFP, Philippe Crevel, du Cercle de l’épargne, estime un taux compris entre 4,25% et 4,5%. Si ces prévisions d’expert sont exactes, le LEP demeurera de loin la meilleure arme anti-inflation pour les épargnants. En effet, comme l’a souligné François Villeroy de Galhau, le taux du LEP et celui de son cousin le Livret A resteront à 3% jusqu’à la fin janvier 2025.

Un investissement intéressant face à l’inflation #

Ce taux deviendra de plus en plus intéressant alors que l’inflation passera sous la barre des 3% dans quelques mois, voire avant le milieu de l’année 2024, a observé M. Villeroy de Galhau sur France 2. Selon les prévisions de l’INSEE, la hausse des prix devrait en effet chuter à 2,5% en février. Par ailleurs, le Livret A est accessible à tout le monde, ce qui n’est pas le cas du LEP. Cet investissement est uniquement destiné aux foyers à revenu modeste, c’est-à-dire ceux dont le revenu fiscal de référence ne dépasse pas le seuil de 22 419 € pour les célibataires, divorcés ou veufs sans enfant à charge.

À lire Livret A, LEP : comment sont déterminés les intérêts de vos livrets d’épargne réglementés

Des limites de dépôt avantageuses pour le LEP #

Enfin, les épargnants peuvent déposer jusqu’à 22 950 € sur leur Livret A. C’est plus de deux fois la limite maximale du LEP, même si cette dernière a été portée à 10 000 € en octobre.

Conclusion : un placement sécurisé et rémunérateur malgré la baisse du taux #

En somme, malgré l’anticipation d’une diminution de son taux de rémunération, le LEP reste une excellente option pour les épargnants souhaitant se protéger de l’inflation. Offrant un taux supérieur à celui du Livret A, le LEP constitue un investissement intéressant et sécurisé pour les foyers aux revenus modestes. Il est donc important de parler à votre conseiller financier pour envisager de vous tourner vers ce livret particulier.

Étiquettes

Cambodge Post est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Vous êtes ici : Finance / LEP : voici pourquoi vous devriez toujours opter pour ce livret malgré le risque de baisse du taux